Retour

Des agents correctionnels manifestent à Saint-Félicien

Une centaine d'agents de la paix en services correctionnels de tout l'Est-du-Québec ont tenu une manifestation devant les bureaux du premier ministre Philippe Couillard à Saint-Félicien. Les gardiens de prison sans contrat de travail depuis bientôt deux ans dénoncent la lenteur des négociations avec le gouvernement.

Malgré l'absence du premier ministre du Québec à son bureau, les agents correctionnels tenaient à signifier leur ras-le-bol.

« On n'a pas le choix si on veut avoir des bonnes conditions de travail. Ce n'est pas en restant assis sur notre cul qu'on va réussir à avoir de quoi », dit l’agent correctionnel Jonathan Blais.

Les choses doivent se régler. C'est fondamental. Ce n'est même pas négociable.

René Mailhot, agent correctionnel

« On demande vraiment au gouvernement, à monsieur Couillard, aujourd'hui de régler parce que passé deux ans, on est tannés. L'employeur est tanné. On veut une convention, on veut un contrat de travail et on veut travailler ensemble », soutient l’agent correctionnel Gabriel Harvey.

Les manifestants réclament l’intervention directe de Philippe Couillard et du président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, pour dénouer l’impasse. Une lettre a été déposée au bureau des deux élus.

Les questions du salaire, du fonds de pension et le manque d’effectifs et de formation sont au cœur des revendications des syndiqués.

« Actuellement, les porte-paroles patronaux semblent ne pas avoir les mandats pour régler les pierres d'achoppement. Pour nous, c'est important qu'on règle, qu'on ait une convention collective satisfaisante, d'autant plus qu'on est des officiers de justice. On est importants dans le système judiciaire et on semble être délaissés actuellement par le gouvernement », indique le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, Mathieu Lavoie.

Les agents espèrent maintenant que leur sortie sera entendue et qu'elle permettra de débloquer la prochaine ronde de négociations qui s'amorce vendredi.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine