Retour

Des castors font des ravages à Saint-Henri-de-Taillon

Une population de castors a coupé tout un secteur boisé près du Club Amicaux de Saint-Henri-de-Taillon, laissant des dizaines d'arbres au sol.

Les ravages faits par l'animal sont fréquents dans les forêts et ont parfois des conséquences sur les secteurs habités, comme de boucher des canalisations ou de causer des inondations.

« Juste le son de l'eau qui coule va déclencher chez le castor l'envie de faire son barrage », explique la biologiste du Zoo de Saint-Félicien, Christine Gagnon.

Les castors ont déjà construit leurs huttes et leurs barrages. Ils se préparent actuellement pour l'hiver et font des réserves de branches pour se nourrir durant la saison froide. « 

Ils vont couper beaucoup d'arbres et pas nécessairement tout le temps de façon efficace », explique Mme Gagnon.

Si le castor a failli disparaitre au milieu des années 1800 à cause de la trappe, les populations sont aujourd'hui abondantes.

Selon le règlement sur le piégeage, il faut un permis pour trapper le castor. Lorsqu'une population cause des dommages, comme à Saint-Henri-de-Taillon, les castors sont déplacés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine