Les 403 dépouilles des religieuses de la Congrégation des soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, enterrées dans un cimetière du rang Saint-Joseph dans l'arrondissement de Chicoutimi, seront déplacées dès lundi vers un nouveau site.

Elles seront exhumées, puis inhumées de nouveau au cimetière Sainte-Anne, situé dans le secteur nord de Chicoutimi.

La Corporation des cimetières catholiques de Chicoutimi chapeaute cette délicate intervention qui devrait durer entre quatre et cinq semaines.

Le thanatologue Martin Taché coordonnera le transfert des dépouilles. Il indique que tout sera fait dans la plus grande discrétion.

Les sœurs voulaient confier la gestion de leur cimetière pour en assurer la pérennité. Le déménagement du site s'est avéré être la solution la plus avantageuse à long terme.

Les religieuses décédées depuis 1995 auront leur pierre tombale.

« De 1894 jusqu'à la fin de 1994, tous ces gens-là vont s'en venir en fosse commune. À partir de 1995, on devrait avoir des ossements seulement. Le problème va plus se poser vers la fin, dans les années 2005 à 2015, là, la conservation du corps est plus présente et on doit avoir un protocole », explique Martin Taché.

Le nouveau site pourrait faire partie d'un circuit historique, comme le cimetière Saint-François-Xavier qui rend hommage aux pionniers de Chicoutimi.

« Pour nous, le fait que les sœurs soient ici, ça devient une possibilité encore plus grande », mentionne le directeur général de la Corporation des cimetières catholiques de Chicoutimi, Alain Girard.

La Congrégation des sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil compte aujourd'hui 140 religieuses.

Plus d'articles

Commentaires