Retour

Des chercheurs de l'UQAC veulent mieux comprendre les effets du cannabis

Six universités canadiennes, dont l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), obtiennent une aide fédérale de 1,2 million de dollars pour poursuivre leur étude sur les conséquences du cannabis sur le cerveau.

L'étude en question a commencé au début des années 2000, au moment où des chercheurs de ces six universités ont mené une vaste étude auprès de 1000 adolescents de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La région avait été choisie parce qu'elle est constituée en majeure partie d'une population homogène.

Les participants devaient fournir des renseignements personnels sur leur génétique, leur neurologie et leur vie sociale.

Un nouveau chapitre

Les chercheurs à l'origine du projet veulent maintenant poursuivre leurs recherches avec les mêmes participants qui sont devenus des adultes.

Parmi l’échantillon, un adolescent sur trois soutenait avoir déjà consommé du cannabis.

« Ce ne sont pas des gens dépendants, ce ne sont pas des délinquants non plus. On veut maintenant connaître où ils en sont rendus dans leur consommation de cannabis », fait valoir le neuropsychologue au département de la santé de l'UQAC, Louis Richer.

Selon le chercheur, les données scientifiques recueillies permettront d'éclairer le débat entourant la légalisation du cannabis prévue en 2018.

Jusqu'à présent, plus d'une trentaine d'articles scientifiques ont été publiés sur le sujet. Ces recherches ont fait l'objet de présentations à l'international.

Les chercheurs souhaitent entamer la nouvelle collecte de données cet automne. L'exercice pourrait nécessiter de deux à quatre ans.

D'après le reportage de Frédéric Tremblay

Plus d'articles

Commentaires