Retour

Des conditions moins strictes pour Alex Pagé

Le juge Michel Boudreault accepte d'assouplir les conditions de libération de l'ex-étudiant en techniques policières Alex Pagé, ce qui lui permettra de poursuivre ses études à Saguenay.

Il est accusé de production de matériel de pornographie juvénile et de menace de mort envers les femmes. Il avait notamment publié des propos menaçants sur les réseaux sociaux. Après son arrestation, il avait été expulsé du Collège d'Alma.

Alex Pagé demandait l'assouplissement de ses conditions de libération afin de poursuivre ses études à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Pour cette raison, l'interdiction d'utiliser et de posséder un ordinateur devait être assouplie. Avec la preuve de son inscription dans un programme d'étude, Alex Pagé pourra maintenant utiliser un ordinateur à des fins scolaires uniquement.

L'interdiction de se trouver à proximité d'une garderie a également été assouplie puisqu'un centre de la petite enfance se situe à proximité de son lieu d'étude.

Alex Pagé subira son enquête préliminaire le 15 février prochain.

D'après les informations de Mélanie Patry.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine