Retour

Des critiques au Saguenay contre les projets de Rio Tinto avec Alouette

Alors que déjà plusieurs voix s'élèvent contre des investissements annoncés à l'aluminerie Alouette, à Sept-Îles, d'autres intervenants s'ajoutent à la vague de critiques.

Rio Tinto est présentement en étude de préfaisabilité pour investir deux milliards de dollars sur la Côte-Nord.

Dans une vidéo, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, qualifie la décision de totalement inacceptable et dit comprendre l'indignation des représentants syndicaux.

« Depuis 10 ans, les syndicats ont fait des efforts extraordinaires et là, on leur dit : "merci, vous avez été gentils, on va aller investir à l'extérieur" », fulmine M. Tremblay.

Le coordonnateur régional de la FTQ, Marc Maltais, fait écho aux propos de son homologue de Jonquière, Alain Gagnon.

En entrevue à Café, boulot, Dodo, M. Maltais a laissé entendre que Rio Tinto fait du chantage en laissant miroiter l'implantation de la technologie AP60 à l'aluminerie Alouette, à Sept-Îles, où elle détient 40 % des actifs.

« C'est l'heure de mettre nos culottes et d'exiger ces investissements-là, c'est à notre tour », lance-t-il.

Plus d'articles

Commentaires