Retour

Des croix en mémoire des victimes d’Yves Martin

Vanessa Viger, Mathieu Perron et leur fils Patrick, décédé dans un accident de la route en 2015, ont maintenant chacun une croix en bordure du rang Saint-Paul à Chicoutimi. C'est en leur mémoire que leurs proches ont installé, dimanche, des croix de chemin sur les lieux de l'accident qui leur a coûté la vie.

Après trois années difficiles, cette commémoration est une bonne façon pour les proches des victimes de boucler la boucle.

« C'est merveilleux. On est contents. Ici à ce qu'il parait, ça va vraiment vite. Ça fait que j'espère que les gens vont la remarquer et qu'ils vont penser de peser un petit peu moins sur le champignon », affirme Lilianne Tremblay, une amie des victimes.

Cette famille de la région avait croisé la route du chauffard Yves Martin, un récidiviste en matière d'alcool au volant, qui conduisait une fois de plus avec un taux d'alcool dans le sang supérieur à la limite permise.

Une trentaine de personnes se sont rassemblés pour installer ces croix et se recueillir dimanche après-midi.

Les trois croix en aluminium sont assez grandes pour être facilement remarquées lorsqu'on circule dans le rang Saint-Paul.

« On ne veut pas que d'autres situations comme ça se produisent. Une petite famille de perdue c'est bien assez. Il y en a tellement. Toutes les semaines, on entend parler de cas comme ça. Il faut que ça arrête », explique Mélanie Perron, la soeur de Mathieu.

Sensibilisation

Les proches de la famille de Saint-David-de-Falardeau veulent aussi sensibiliser la population à l'alcool au volant.

« Je trouve que le message n'est pas encore assez clair. Il y a encore beaucoup d'arrestations sur l'alcool. Moi je trouve qu'il faut dénoncer. On ne le fera jamais assez. Je pense qu'une personne qui est en état d'ébriété ne devrait pas prendre le volant. Il y a des actes qui sont irréparables et le fait de tuer une famille complète, c'est irremplaçable. On l'a perdu Mathieu, pour la vie », ajoute Mathieu Potvin, un ami des victimes.

Chaque année, la police de Saguenay arrête en moyenne 300 conducteurs pour conduite avec facultées affaiblies.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine