Retour

Des égoportraits pour passer des messages à Justin Trudeau

Le chef par intérim du Parti québécois et député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, profite du passage à Saguenay du premier ministre Justin Trudeau pour lui adresser des demandes liées à des enjeux relevant du gouvernement fédéral.

Sylvain Gaudreault prévoit publier cinq égoportraits sur les réseaux sociaux au cours de la journée afin d'attirer l'attention de Justin Trudeau. Il dit vouloir ainsi s'adapter au mode de communication du premier ministre du Canada.

« Vu qu'il est arrivé au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour son caucus les mains vides, je me suis dit que peut-être que si on lui parle par selfie il va comprendre et j'ai ciblé cinq dossiers qui m'apparaissent majeurs pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean et pour le Québec », explique Sylvain Gaudreault.

Dans un premier égoportrait, Sylvain Gaudreault est accompagné du président de la Fédération régionale de l'Union des producteurs agricoles (UPA), Yvon Simard. Il demande à Ottawa d'interdire l'importation de protéines de lait.


« Je suis bien content qu'il vienne découvrir la région, mais ce n'est pas tout, dit-il. On ne veut pas juste du fly in fly out. Des gens qui viennent et qui repartent tout de suite. Il faut quand même arriver avec des annonces et des réponses concrètes, surtout quand on est au gouvernement. »

Sylvain Gaudreault interpelle également le premier ministre Trudeau au sujet de la surtaxe sur l'importation de papier surcalandré, des transferts en santé, de la taxe sur le commerce électronique et du soutien aux organismes de coopération internationale.

Denis Lebel est déçu

Par ailleurs, le chef adjoint de l'Opposition officielle à Ottawa et député de Lac-Saint-Jean, Denis Lebel, exige lui aussi de « vrais résultats » de la part du premier ministre Trudeau. Il se dit déçu de constater qu'il n'aura aucun développement à annoncer quant à l'avenir de la base militaire de Bagotville, par exemple.

Le dossier du lait diafiltré et l'entente sur le bois d'œuvre font également partie de ses préoccupations.

« Nous savons déjà que nous avons une belle région, nous n'avons pas besoin de selfies du premier ministre Trudeau pour nous le prouver. La population veut de vrais résultats », indique Denis Lebel dans un communiqué.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine