Retour

Des élèves se portent à la défense des bélugas

Quatorze élèves de l'école primaire des Quatre-Vents du secteur nord de Chicoutimi lancent une campagne de sociofinancement en vue d'adopter un béluga

Pour ce faire, les jeunes se sont réunis huit fois, le midi, pour tailler, coudre et installer des capes qui couvrent des bélugas en peluche.

Le principe est simple : sur cette cape se trouvent une adresse web et un code qui permettent de faire un don. Une fois le don effectué, il faut remettre la peluche à une autre personne qui pourra à son tour contribuer à la campagne et ainsi de suite.

L'objectif est d’amasser 5000 $ pour adopter un béluga, un vrai cette fois-ci, dans le cadre de la campagne du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM) qui finance ainsi ses travaux.

« Depuis 1988, la campagne Adoptez un béluga a eu plusieurs parrains de tous les âges, même des universités et des cégeps. Mais, je crois qu’il s’agit d’une première chaîne de partage qui a été pensée dans le cadre de cette campagne », explique Marie-Sophie Giroux, porte-parole du GREMM.

C'est l'organisme de bassin versant du Saguenay qui a mis en contact l'école et le GREMM. Les enfants, eux, ont pu ainsi exprimer de véritables préoccupations écologiques ainsi que leur affection pour la petite baleine blanche.

Les responsables de la campagne de financement se donnent un an pour atteindre leur objectif.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces