Retour

Des évaluations à la hausse qui dérangent à Saint-Honoré

Des propriétaires résidentiels de Saint-Honoré ont eu la surprise de voir l'évaluation de leur maison bondir de plusieurs dizaines de milliers de dollars, même s'ils n'ont effectué aucune rénovation dans leur propriété.

Audrey Fortin et François Allard, de Saint-Honoré, sont dans cette situation. Ils vivent dans un secteur boisé, à dix minutes des services. Leur maison construite en 2013 est à vendre. Elle vaut au maximum 320 000 $, selon leur agent immobilier. Voilà que la MRC l'évalue désormais à 336 000 $.

Ça marche pas. Passer de 278 000 à 336 000, en un an, et ils ont déjà augmenté de 5000 l'an passé…

Audrey Fortin, propriétaire

L'évaluateur agréé Régis Bonneau, de Cévimbec-BTF, explique qu'en moyenne, à Saint-Honoré, la valeur des maisons a augmenté de 6 %. La valeur d'une résidence sur cinq a subi une baisse ou se maintient.

Souvent, dans des secteurs de centre de villages où les maisons sont plus âgées, c'est moins intéressant pour les jeunes couples. Il y a moins d'espace sur les terrains.

Régis Bonneau, évaluateur agréé, Cévimbec-BTF

Les nouveaux développements, comme celui où résident Audrey Fortin et François Allard, sont ainsi victimes de leur popularité, d'autant plus que le rôle d'évaluation a été confectionné avant que la mine Niobec n'annule son projet d'agrandissement.« On a des municipalités plus au Nord, où on est évaluateur, où le fait d'annoncer le Plan Nord il y a quelques années a fait augmenter les valeurs de 40 %. C'est phénoménal parfois », indique Régis Bonneau.

Mince marge de manœuvre

Le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay, rappelle avoir diminué ses taxes de 14 cents le 100 $ d'évaluation en 2013. L'objectif était justement de diminuer l'impact de l'augmentation de l'évaluation.M. Tremblay affirme qu'il est impossible de faire de même cette année avec un taux de taxation déjà bas à 85 cents du 100 $.

Là, la marge de manœuvre est rendue assez mince.

Bruno Tremblay, maire de Saint-Honoré

Une situation semblable dans d'autres municipalitésLes citoyens de Saint-Honoré ne sont pas les seuls à voir la valeur de leur maison augmenter. La situation est semblable partout dans la MRC du Fjord-du-Saguenay.Dans les municipalités de Larouche, Saint-David-de-Falardeau et Sainte-Rose-du-Nord, les augmentations sont de 8 % et 9 %. Ces hausses sont en lien avec le développement de secteurs de villégiature, comme la proximité d'un centre de ski ou d'un cours d'eau.

D'après le reportage de Véronique Dubé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine