Depuis 15 ans, des fidèles se relayent 24 h sur 24, 7 jours sur 7, à la Chapelle d'adoration perpétuelle St-Pie X à l'église Sainte-Thérèse d'Arvida. Un exploit qui tient du miracle selon les adorateurs puisque la relève catholique est quasi absente.

Un texte de Priscilla Plamondon Lalancette

La responsable des horaires de nuit, Jocelyne Savard, se lève aux aurores depuis 2003 pour effectuer son quart de prière hebdomadaire entre 4 h et 6 h du matin.

L'adoratrice avoue fermer l'oeil à l'occasion.

« La vie est tellement bousculante et turbulente, alors moi je trouve qu'on vient faire le plein ici. La nuit, c'est le silence, c'est tranquille », raconte-t-elle.

Langis McNicoll est également un autre adorateur de nuit de longue date. Ce dernier s'est engagé à prier une heure par semaine il y a huit ans, lorsqu'il a pris sa retraite.

Comme il était habitué à un quart de travail de nuit, il s'est offert pour prier le seigneur alors que tout le monde dort.

« Ça m'est arrivé une fois de ne pas me lever à temps, mais je savais que la personne était là. Si quelqu'un n'arrive pas, on l'attend. On le sait qu'il y a eu quelqu'un avant nous, puis qu'il va y avoir quelqu'un après nous. On est un maillon à travers la chaîne », explique M. McNicoll.

Au moins 165 fidèles sont nécessaires pour remplir toutes les cases horaires du lundi au dimanche. Leur quart de prière varie entre une et trois heures.

Depuis l'ouverture de la chapelle en 2003, un demi-million de catholiques sont passés par le lieu de culte, le seul ouvert en continu au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mais les églises sont vides et les fidèles sont loin de se bousculer aux portes. Le comité organisateur effectue un travail de moine pour établir les horaires de prière et gérer les remplacements en cas d'absence.

La tâche est particulièrement difficile en période estivale alors que les gens prennent des vacances.

« On trouve tout le temps. Ce n'est pas notre oeuvre à nous, c'est plus grand que nous », raconte Louise Boulianne, responsable des horaires de jour.

Isabelle Gilbert convient qu'il s'agit d'un miracle.

« Il y a des places dans le monde où les chrétiens sont très persécutés et où il y a des chapelles perpétuelles. Ici, on est dans le pain béni. On est gâté. On n'est pas persécuté pour notre foi et on a un petit peu de misère à faire perdurer la chapelle. Quand on est réaliste, on se dit : "L'église va durer combien d'années encore?" On a une moyenne de 75-80 ans. L'avenir est sombre, sauf que l'avenir ne nous appartient pas. Je crois que notre meilleure arme, c'est la confiance et la prière », conclut la fondatrice de la chapelle.

La Chapelle d'adoration perpétuelle St-Pie X est située au sous-sol de l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant dans le quartier patrimonial d'Arvida à Saguenay. Elle célèbre son 15e anniversaire le 3 juin 2018.

Plus d'articles