Retour

Des jeunes avec une déficience intellectuelle s’initient à la planche à neige

Les jeunes élèves avec une déficience intellectuelle ou un retard de développement de l'école André-Gagnon de Saguenay participent à un programme d'initiation à la planche à neige pour une troisième année. L'objectif : se rendre sur les pentes cet hiver.

Des enfants qui vivent avec la trisomie 21, une déficience intellectuelle ou un retard d'apprentissage s'amusent sur les trampolines, les matelas et dans le bac de mousse du nouveau centre d'entraînement intérieur En équilibre de Saguenay.

Ce centre permet de faciliter le travail de motricité des apprentis planchistes, explique l’entraîneur Mathieu Laprise-Tremblay.

« Ce qu'on travaille ici c’est beaucoup l’équilibre, l'impulsion et la prise de décision qui sont difficile à travailler en gymnase en temps normal. »

Les jeunes vont réaliser cette année près d’une trentaine de sorties affirme Audrey Charbonneau, enseignante en réadaptation scolaire à l'école André-Gagnon.

L'objectif ultime du programme demeure une sortie sur les pentes en fin de saison.

Toutefois, les parents constatent les bénéfices de l'activité sur la santé générale de leurs enfants. « Du bonheur, de la stabilité aussi à l'école parce que Roby il a une déficience », explique la mère d'un des élèves.

Des donateurs assurent le financement du projet et le nombre de participants demeure stable depuis trois ans.

D’après le reportage de Frédéric Tremblay

Plus d'articles