Retour

Des pellicules biodégradables pour optimiser la culture du maïs

Des toiles transparentes ornent de plus en plus de terres agricoles de la région. Des producteurs de maïs, destiné à la consommation animale, optent pour ce produit biodégradable afin d'assurer la qualité de leurs cultures.

« Aussitôt que la terre est sèche, même si la température est froide, on peut planter le maïs. C'est la pellicule qui réchauffe le sol », explique le copropriétaire de la ferme Boudreault et fils, Yvan Boudreault.

Le maïs peut donc devenir mature environ trois semaines plus tôt. Les producteurs le récoltent à la même période qu'à l'habitude, mais il est alors beaucoup plus sec, ce qui leur facilite la tâche.

Technologie irlandaise

La technologie SAMCO, qui est utilisée pour recouvrir les champs, provient de l'Irlande. Elle a été importée ici par Louis Laroche.

« C'est une pellicule qui se dégrade au soleil et à l'eau au cours de la saison. C'est une pellicule qui est adaptée pour le Québec », affirme-t-il.

Il ne restera donc rien de la pellicule biodégradable à la fin de la saison. Cette nouvelle manière de faire de l'agriculture pourrait s'étendre à d'autres productions, dont le soya et la gourgane.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine