Retour

Des riverains du lac Saint-Jean déplorent l’agrandissement de leur plage

Alors que certains riverains du lac Saint-Jean voient leurs berges disparaître année après année, une dizaine de résidents du secteur de la pointe de Saint-Méthode à Saint-Félicien se plaignent que leur plage prenne de plus en plus de place.

C'est le cas de la famille Landry, qui affirme que la plage devant son chalet gagne de trois à six mètres par année. Pierre-Luc et Mélissa Landry déplorent que des détritus, du bois et du sable soient rejetés plusieurs fois par semaine sur les berges.

« On a des photos de 1990 où notre plage était vraiment sur le bord de notre terrain là-bas, fait que ça recule tous les ans, soutient Mélissa Landry. Je sais qu'il y a des gens l'autre bord du lac qu'eux autres perdent leur plage, puis nous autres on ramasse le sable puis les cochonneries, le bran de scie, le bois. »

La plage des Landry a avancé de plus de six mètres cette année. L'agrandissement de la plage la rend impossible à entretenir, ce qui décourage les riverains de se baigner dans le lac Saint-Jean.

« Il faudrait enlever 150 pieds de plage pour bien faire, croit Pierre-Luc Landry. Pour que le courant des eaux, les vagues puissent continuer comme c'était naturellement dans le temps. Là, on est rendu avec une pointe artificielle si on peut dire, qui emprisonne les saletés. On voit les vagues noires tous les jours. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine