Retour

Des salons funéraires songent à offrir de l’alcool

Des salons funéraires du Saguenay-Lac-Saint-Jean envisagent d'offrir de l'alcool lors de l'exposition des défunts. Des initiatives semblables existent un peu partout au Québec.

Un texte de Vicky Boutin

La directrice générale de la Résidence funéraire de Saguenay, Brigitte Deschênes, recherche d’ailleurs du personnel pour implanter ce service.La coopérative possède déjà des permis d’alcool pour ses installations situées dans l’arrondissement de Jonquière, mais la bière et le vin n’y sont offerts qu’entre 17 h et 19 h pour accommoder les familles qui veulent souper sur les lieux.

« Ça permet aussi de s’apaiser entre deux séances d’exposition et de faire le partage par rapport à ce qui s’est passé dans l’après-midi », a expliqué Mme Deschênes à l’émission Café, boulot, Dodo.

Mme Deschênes croit qu’offrir de l’alcool sur une plus longue période, notamment pendant l’exposition des défunts, permettrait de favoriser les rassemblements familiaux.

« On voit souvent qu’à 22 h, quand les salons ferment, des familles restent sous l’abri d’auto à l’extérieur ou dans notre hall d’entrée parce qu’ils ont encore des choses à se dire, ajoute Mme Deschênes. Je crois que si on pouvait les attabler et leur offrir même quelques croustilles avec un verre, je ne pense pas qu’il y aurait de débordement. »

La directrice générale de la Résidence funéraire de Saguenay rappelle qu’autrefois, lorsque les personnes étaient exposées dans les maisons privées, les gens avaient accès à l’alcool.

« Je pense que c’est aussi dans nos responsabilités de faire en sorte que les gens soient bien et qu’ils puissent demeurer ensemble et qu’ils puissent continuer leur partage par rapport à l’événement », mentionne-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine