Retour

Des syndiqués de la FTQ-Construction perturbent une sortie des conservateurs

Des manifestants ont forcé les trois candidats du Parti conservateur au Saguenay-Lac-Saint-Jean à écourter leur conférence de presse mercredi après-midi.

Une trentaine de manifestants étaient présents. Ils s'agissaient de chômeurs et de syndiqués de la FTQ-Construction. La conférence se déroulait à l'hôtel Delta dans l'arrondissement de Jonquière.

Les manifestants voulaient dénoncer la réforme de l'assurance-emploi mise de l'avant par le gouvernement Harper. Selon eux, ces changements compliquent l'accès aux prestations. Ils ont essayé d'entrer dans la salle de conférence, avant que la porte ne leur soit barrée par des responsables du parti. Les manifestants ont aussi tenté d'ouvrir la porte de force.

Devant le tumulte, les candidats conservateurs ont écouté leur conférence de presse. Le député sortant de Roberval-Lac-Saint-Jean, Denis Lebel, s'est adressé au groupe de manifestants peu de temps après. L'échange a été plutôt corsé.

Manifestation à Roberval

En matinée, une centaine de visiteurs bruyants s'étaient présentés au bureau de circonscription de Denis Lebel à Roberval. Il s'agissait aussi de syndiqués de la FTQ-Construction.

Ils déplorent que les nouvelles règles de l'assurance-emploi les obligent à tenter de trouver du travail à 70 % de leur salaire après sept semaines de chômage. Ainsi, les travailleurs de la construction qui gagnent en moyenne 30 $ l'heure doivent trouver un emploi à environ 25 $ l'heure.

Denis Lebel était absent de son bureau quand les manifestants se sont présentés.

Plus d'articles

Commentaires