Retour

Des travailleurs automobiles refusent toujours de rembourser la dette reliée au lock-out

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) dépose sa défense dans la poursuite intentée par la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) réclamant le paiement des dettes engendrées lors du conflit de travail des employés de garage du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de 2013 à 2016.

Ce lock-out a touché 450 syndiqués CSD chez 25 concessionnaires.

Pour permettre aux travailleurs de tenir bon durant le conflit, le syndicat a emprunté plus de 6 millions de dollars.

Or, à la fin du conflit, 40 travailleurs de trois concessionnaires automobiles ont choisi de changer d'accréditation syndicale au profit de la FTQ.

Ils ont refusé par la suite de payer ce que la CSD estime leur part de cette dette, soit environ 45 000 $, ce que réfute le porte-parole de la FTQ, Yves Imbeault.

« C’est une question de mauvaise gestion du syndicat qui était en place à ce moment-là », maintient-il.

Les parties sont attendues en cour le 21 décembre pour déterminer une éventuelle date de procès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine