Retour

Des travailleurs de résidences privées pour personnes âgées manifestent

Des travailleurs œuvrant dans des résidences privées pour personnes âgées dénoncent leurs conditions de travail et le salaire auquel ils ont droit.

Un texte de Vicky Boutin

Dans la région, des manifestations touchent les travailleurs de la Villa Saguenay, de la Villa Chicoutimi et de la Villa Jonquière, des établissements au Groupe Chartwell, qui possède tout près de 180 centres d'hébergement semblables à travers le pays.

Les employés d'une cinquantaine d'établissements au Québec manifestent comme eux, vendredi midi, pour décrier ces conditions qu'ils qualifient à la limite de l'indécence. La moyenne salariale est d'environ 12,50 $ l'heure selon le Syndicat québécois des employées et employés de service affilié à la FTQ (SQEES-FTQ). Ces établissements privés emploient environ 4000 personnes.

Le président de la SQEES-FTQ, Richard Belhumeur, affirme qu'il s'agit d'une véritable honte d'accorder un salaire aussi bas à ces travailleurs qui prennent soin des aînés. Les employés réclament un salaire de 15 $ l'heure.

« Je ne comprends pas qu'au Québec, pour prendre soin des personnes âgées dans des résidences privées, on n'est pas capable d'assurer à ces personnes-là un salaire décent qui n'est pas mirobolant, mais qui serait un salaire plus décent, soit 15 dollars l'heure », affirme M. Belhumeur.

Négociations

La vice-présidente des services opérationnels chez Chartwell au Québec, Marie-France Lemay, rappelle que l'entreprise est en négociation avec le syndicat. Elle affirme respecter le droit de ses employés de faire valoir leur point de vue. Elle ajoute que l'entreprise doit cependant tenir compte de ses résidents et des frais qu'ils doivent assumer.

Plus d'articles

Commentaires