Retour

Des travailleurs manifestent au complexe des Serres Toundra de Saint-Félicien 

Une cinquantaine de travailleurs de la construction au chômage ont manifesté, jeudi matin, devant le chantier des Serres Toundra situé à Saint-Félicien.

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et le local 711 des monteurs d'acier dénoncent le recours à huit ouvriers hollandais pour la construction du complexe. Il s'agit d'un projet de 38 millions de dollars.

Le porte-parole de la FTQ dans la région, Roger Valcourt, se demande pourquoi l'entreprise embauche des monteurs d'acier originaire de Hollande, alors que des travailleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont spécialisés dans ce secteur et qu'ils sont sans emploi.

Il affirme aussi que les travailleurs hollandais ne respectent pas les normes de santé et de sécurité sur le chantier.

Version des promoteurs

Du côté des promoteurs, le président des Serres Toundra, Éric Dubé, répète qu'il s'agit d'une technologie unique, la meilleure au monde, et que de toute façon son équipe n'avait pas le choix. « Les compagnies hollandaises avec qui on fait affaire pour un type de projet comme ça, c'est un clé en main, explique M. Dubé en entrevue à Café Boulot Dodo. Ils nous donnent une garantie de performance à condition que ce soit eux qui construisent le projet de A à Z. »

Éric Dubé affirme que dans le cas contraire, l'entreprise ne serait jamais venue au Québec pour réaliser ce projet.

Il souligne que son groupe donne tout de même dix millions de dollars de contrats de construction à des entreprises locales.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine