Retour

Des vélos en libre partage au centre-ville de Chicoutimi

Des vélos seront disponibles en partage à Chicoutimi dès lundi. La Ville de Saguenay et ses partenaires, dont la Société de transport de Saguenay (STS), lancent un projet pilote afin de tester des bicyclettes électriques et mécaniques.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Cet été, au moins quatre vélos seront à la disposition des citoyens. L’initiative s’inscrit dans le projet Accès libre qui vise à améliorer le transport alternatif à la voiture sur le territoire de Saguenay.

Des bornes sont déjà installées devant l’hôtel de ville de Chicoutimi, à l’Université du Québec à Chicoutimi et près des centres commerciaux. Chaque station de borne peut accueillir jusqu’à sept vélos.

« C’est des vélos qui sont électriques, qui vont nous permettre de remonter les côtes. Ces stations-là vont nous permettre de barrer le vélo et de le recharger », explique le conseiller municipal Simon-Olivier Côté.

D’ailleurs, le projet pilote permettra de tester les vélos électriques fabriqués par l’entreprise saguenéenne Cycle Devinci.

« On doit savoir à quel pourcentage la batterie va être encore suffisamment puissante pour remonter les côtes », précise le président du Centre alternatif de déplacement urbain du Saguenay (CADUS), Vincent Grégoire.

« On va faire différents tests aussi au niveau électronique parce que les stations, il faut qu’elles se parlent entre elles. Il faut savoir si les vélos sont là. Les vélos sont géolocalisés. Tranquillement, durant l’été, on va arriver avec des vélos qui vont être mécaniques qu’on va plus laisser en bas de la côte », d’ajouter Vincent Grégoire.

Le président de l’organisation, Vincent Grégoire, explique même qu’à long terme le but est d’offrir aux Saguenéens une alternative à l’automobile durant trois saisons.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine