Retour

Deux jours de création pour les artistes de la relève 

Vingt-sept jeunes artistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont plongés en pleine création devant public au Centre national d'exposition dans l'arrondissement de Jonquière.

Un texte de Vicky Boutin

Ils participent au 9e Symposium de la relève. Marie-Pier Houde, responsable de l'événement, affirme qu'il s'agit presque d'une année record, alors que l'organisation a reçu beaucoup de dossiers.

De 10 h à 22 h, jeudi et vendredi, les créateurs doivent réaliser leur projet sous le thème de l'identité. Ils utilisent des formes d'arts visuels variées, que ce soit la peinture, la photographie, le collage ou la vidéo, alors que d'autres optent plutôt pour une performance ou une installation particulière.

Visibilité pour les artistes

Les participants sont âgés de 18 et 35 ans. Pour eux, le symposium est l'occasion idéale de montrer au public le fruit de leur démarche artistique. Le contact avec les visiteurs est aussi un élément nouveau à apprivoiser pour ceux qui créent habituellement en solitaire.

Parmi les participants, Mathieu Perron, du Cégep de Jonquière, affirme que c'est une expérience hors du commun. Il est heureux d'avoir du temps pour se consacrer à la toile sur laquelle il travaille, d'autant plus qu'il n'a même pas à s'arrêter pour préparer les repas, qui sont fournis par l'organisation. Le jeune homme de 20 ans apprécie le contact avec le public.

Jeanne Blackburn, qui étudie au Cégep de Chicoutimi, expose au Symposium de la relève pour une deuxième année. « J'avais beaucoup aimé ça l'année passée, explique la jeune femme de 19 ans. Je trouvais que c'était une belle occasion de rencontrer d'autres artistes d'autres cégeps et universités. C'est une belle rencontre. »

À la fin du symposium, des bourses et des prix seront remis aux participants qui se seront démarqués. En plus des prix en argent, une résidence d'artiste est offerte par le Centre Sagamie, de même qu'un mentorat d'un an avec la peintre Sophie Leboeuf.

Plus d'articles

Commentaires