Retour

Difficile de mettre son bateau à l'eau à Chicoutimi

Des élus et des citoyens déplorent l'état de l'unique rampe de mise à l'eau publique à la marina de Chicoutimi et demandent à la Ville de corriger la situation.

Depuis plusieurs années, ceux qui veulent mettre leur bateau à l'eau à Chicoutimi critiquent la détérioration des installations adjacentes au boulevard Saguenay.

« L'accès au Saguenay, à partir de Chicoutimi, a toujours été déficient. Et de plus en plus, ça diminue, ça devient difficile. C'est négligé », soutient Ghyslain Dubé, membre de la marina de Chicoutimi

« En temps normal, si la côte était comme il le faut, bien fait dans le bas, même à marée basse, il n'y aurait pas de problème à se mettre à l'eau. Même les pompiers viennent se mettre à l'eau à marée basse et brisent, et puis ils ont de la misère. C'est terrible », affirme de son côté Claude Duchesne, également membre de la marina de Chicoutimi.

Lors du dernier conseil municipal, le conseiller Simon-Olivier Coté a rappelé au maire que les infrastructures de Chicoutimi sont délabrées et nécessiteraient des investissements de plusieurs milliers de dollars.

« Ce ne sont pas juste des gens de Chicoutimi qui viennent mettre leur bateau à l'eau. Ce sont des gens de La Baie, des gens de Shipshaw, de Jonquière et même des fois des gens de l'extérieur », souligne le conseiller municipal, qui ajoute qu'il s'agit aussi d'un enjeu lié au tourisme.

En attendant la réfection de la rampe de mise à l'eau, les amateurs de pêche et les plaisanciers peuvent toujours se tourner vers La Baie pour accéder au Saguenay.

Une pétition pour faire pression sur les autorités municipales circule depuis quelques jours à la marina et dans des boutiques de plein air de la région.

Réaction du maire

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, affirme qu'il ne comprend pas la sortie du conseiller Simon-Olivier Côté.

Après plusieurs tentatives infructueuses de Radio-Canada pour le joindre, Jean Tremblay a finalement accordé une entrevue au journal Le Quotidien, mardi. M. Tremblay y concède que les installations ont besoin de réparation, mais il s'étonne de ne jamais avoir entendu le conseiller aborder le sujet au conseil de ville.

Le maire affirme que Simon-Olivier Côté aurait dû présenter lui-même un projet pour régler le problème puisque la marina est située dans son district. Jean Tremblay confirme, par ailleurs, qu'il est trop tard de toute façon pour faire des travaux d'ici la fin de l'été, puisque les budgets ont déjà été attribués.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine