L'entreprise Sigmadek de l'arrondissement de La Baie à Saguenay se place sous la protection des tribunaux pour éviter la faillite. L'usine de fabrication de terrasses en aluminium affiche une dette de presque 20 millions de dollars.

Lancée en grande pompe il y a deux ans, Sigmadek prévoyait fabriquer 2000 terrasses par année. L'entreprise a reçu l'aide financière de Québec, d'Ottawa et de Promotion Saguenay. Elle devait embaucher jusqu'à 40 personnes, mais elle n'a jamais atteint ses objectifs, si bien que la production a pris fin en octobre dernier.

Chez les principaux créanciers non garantis, Proco de Saint-Nazaire est propriétaire du bâtiment où se trouve l'usine.

« C'est sûr qu'on aurait aimé mieux que ça fonctionne du premier coup avec Sigmadek, mais, maintenant, c'est un client comme on en a d'autres. Ce n’est pas la première fois qu'on fait face à des clients qui ont des difficultés, donc on va l'accompagner dans ça », indique le PDG de Construction Proco, Jean-Denis Toupin.

Le directeur de Sigmadek, Christian Fillion, prévoit présenter un plan de restructuration à ses créanciers d'ici le 30 avril. Sans accorder d'entrevue, il précise que l'entreprise est prête à s'attaquer au marché du nord-est américain avec des terrasses moins coûteuses que le produit haut de gamme qu'elle fabriquait jusqu'à présent.

Il pense être en mesure de relancer les activités graduellement dans la prochaine année si les créanciers acceptent ce plan.

D’après les informations de Gilles Munger

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine