Retour

Direction du Parti québécois : Stéphan Tremblay analyse la campagne d’Alexandre Cloutier

L'ex-député péquiste de Lac-Saint-Jean, Stéphan Tremblay, estime que les questions identitaires sont celles qui ont le plus nui à Alexandre Cloutier dans la présente course à la direction du Parti Québécois.

En entrevue à l'émission L'heure de pointe, le partisan avoué d'Alexandre Cloutier affirme que le député de Lac-Saint-Jean a peut-être souffert de son origine régionale dans la couverture médiatique nationale.

Stéphan Tremblay croit aussi que le débat sur la charte des valeurs et l'identité québécoise lui a fait mal. Il fait d'ailleurs un parallèle avec la dernière élection fédérale.

« Ça m'a fait penser à la dernière élection où Thomas Mulcair a commencé très fort, souligne Stéphan Tremblay. Il était la cible et c'est la question identitaire qui a un peu bousculé l'agenda de tous et on connaît la suite. Je pense qu'Alexandre et les membres du Parti québécois ne veulent pas retourner dans toutes les questions identitaires de charte, etc. J'espère que les membres vont choisir l'ouverture et vont prendre le dynamisme d'Alexandre. »

Plus tôt lundi, Alexandre Cloutier s'est dit fier de la campagne qu'il a menée et persuadé de l'emporter devant ses trois adversaires.

Il a dressé le bilan de sa campagne à Alma, dans sa circonscription du Lac-Saint-Jean, il dit avoir mené sa course « avec cœur et avec conviction », en ayant comme priorité de rassembler les Québécois.

Au coude-à-coude avec Jean-François Lisée, selon le sondage Léger publié samedi, Alexandre Cloutier a insisté sur le fait qu'il menait la course avec deux points d'avance sur son principal adversaire.

Les membres du Parti québécois votent de mercredi à vendredi pour le candidat qu'ils veulent comme chef.

Plus d'articles