Retour

Douze heures d’attente à Bagotville… pour des vacances qui tombent à l'eau

Une vingtaine de passagers qui devaient s'envoler vers le sud avec Air Transat ont vu leur vol être annulé jeudi après avoir patienté pendant plus de 12 heures à l'aéroport de Bagotville.

Les passagers devaient prendre un vol en destination de Montréal où devaient les attendre les appareils devant les mener vers diverses destinations soleil.

Cependant, au moment du départ de Bagotville, on explique aux voyageurs qu’ils devront patienter parce que l’avion a une crevaison. Les heures passent et vers midi, les passagers apprennent que ce sont maintenant les freins qui présentent des problèmes. L’attente se prolonge et à 15 h, l’appareil est enfin prêt à s’envoler.

Or, les 23 passagers dont la destination finale est San Andres, en Colombie, apprennent qu’ils ont raté leur avion à Montréal et que leur voyage sera impossible. Air Transat leur offre deux options pour pallier la situation : aller à Punta Cana, en République Dominicaine, ou l’annulation de leur voyage contre un remboursement.

« On nous offre le restant de vacances qu’il nous reste dans un hôtel qu’on n’a jamais vu, un hôtel qu’on ne connaît pas. Quand tu voyages, tu choisis la place, tu choisis l’hôtel, tu sais pourquoi tu y vas », dit un passager.

Seuls deux personnes ont accepté de changer de destination. Les autres sont retournées à la maison en fulminant contre la compagnie aérienne.

Air Transat a confirmé en fin de journée les problèmes mécaniques à l’origine des retards. L’entreprise assure que tous les passagers recevront un crédit voyage de 250 $.

La compagnie aérienne a commencé l’an dernier la liaison hebdomadaire Bagotville-Montréal qui lui permet de concurrencer Sunwing vers les destinations vacances.

D'après les informations de Denis Lapierre

Plus d'articles