Retour

Du Sénégal au Lac-Saint-Jean : des agricultrices partagent leur quotidien

Arrivées la semaine dernière, ces femmes venant du Bénin, du Mali et du Sénégal ont l'occasion de visiter la région pendant près d'un mois. Il s'agit de la deuxième expérience du genre, la première ayant été organisée il y a déjà plusieurs années.

« Ce qui m'a le plus frappé, c'est l'accueil chaleureux que nous avons reçu depuis le début, et le climat », dit Annie Atome Lambal, qui travailler notamment dans l'exportation de mangues et de citrons au Sénégal.

« Présentement, je vois que l'agriculture n'est pas un métier, c'est une passion », ajoute-t-elle.

« On a vu que l'agriculture ici, il y a des gens qui ont des milliers d'hectares et ils n'ont pas besoin de beaucoup de mains. Tout est robotisé », raconte pour sa part la Sénégalaise Khadija Malle, qui élève des poules et qui se dit intéressée à revoir ses techniques de production.

Cette initiative de l'Union des producteurs agricoles - Développement International (UPA-DI) permettra par ailleurs à ces femmes d'être jumelées à des agricultrices de la région pendant une semaine.

« On est des soeurs de terre. On veut partager », explique Nicole Lalancette, vice-présidente du Syndicat des agricultrices du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui accueillera l'une des agricultrices du groupe. « Plus on échange, plus on en parle, plus on sent qu'on est pareil », ajoute-t-elle.

L'UPA DI se donne pour mission de « soutenir la ferme familiale comme modèle d'agriculture durable en appuyant les organisations professionnelles agricoles démocratiques, les systèmes collectifs de mise en marché des produits agricoles et toutes autres initiatives structurant I'avenir de l'agriculture dans les pays en voie de développement ».

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'UPA indique que plus de 1200 producteurs et productrices génèrent un revenu d'affaires annuel de plus de 270 millions de dollars, qui sont réinvestis, en grande partie, dans la région.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?