Retour

Effondrement d’une passerelle à Sainte-Rose-du-Nord : l’enquête s’amorce

Les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) ainsi que les assureurs sont à Sainte-Rose-du-Nord pour tenter de comprendre ce qui a causé l'effondrement de la rampe d'embarquement du bateau-mouche Fjord Saguenay 2, mercredi midi.

Un texte de Chantale Desbiens

Quatorze blessés ont été conduits à l'hôpital de Chicoutimi après que la passerelle eut fait une chute de près de six mètres. Quatre personnes avaient des blessures plus importantes.

Le BST prévoit passer deux jours dans la région. Les membres d'équipage seront interrogés par les enquêteurs à L'Anse-Saint-Jean, où le bateau a été transporté, et les installations au quai de Sainte-Rose-du-Nord, dont les ancrages de la passerelle, seront examinées de près. « L'enquête est à son début et nous, on examine toutes les structures et c'est un de nos points qu'on examine », mentionne l'enquêteur Steven Neatt.

La passerelle a été sortie de l'eau et transportée sur le quai. La rampe d'accès au bateau-mouche a été conçue et installée en 2011.

Inspection au printemps

En entrevue à Café, boulot, Dodo, le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault, a affirmé que la Municipalité n'a rien à se reprocher dans l'accident.

Il indique que les installations ont été inspectées au printemps. La Municipalité a aussi commandé une inspection du quai municipal, au coût de 14 500 $, après qu'un citoyen eut mis en doute sa sécurité. Par contre, la rampe d'accès et la plateforme d'environ un mètre carré ne faisaient pas partie du mandat confié à la firme.

« C'est la plateforme qui avait une surcharge au moment de l'accident, mentionne Laurent Thibeault. Il y avait beaucoup de personnes en même temps qui attendaient de descendre dans la passerelle pour aller jusqu'au bateau. C'est peut-être une des causes, une surcharge, la façon de faire n'aurait peut-être pas dû être celle-là. »

Quant au délai d'intervention, le maire de Sainte-Rose-du-Nord rappelle que sa municipalité a une entente de service avec Saint-Fulgence. Des employés municipaux se sont rendus au quai pour offrir les premiers secours. Les équipes d'urgence sont arrivées une vingtaine de minutes plus tard.

Le maire Thibeault s'est rendu à l'hôpital de Chicoutimi jeudi matin pour rencontrer les victimes de l'accident qui sont toujours hospitalisées, mais il s'est vu refuser l'accès à l'établissement. Il s'est dit déçu de ne pas avoir pu leur offrir son soutien et prendre de leurs nouvelles.

Activités suspendues

Les navettes de l'entreprise Croisières du fjord n'accosteront plus à Sainte-Rose-du-Nord d'ici la fin de la saison.

Le directeur au développement et à la commercialisation chez Croisières du fjord, Gaétan Bergeron, précise que le Fjord Saguenay 2 naviguera dans le secteur de Rivière-Éternité et de L'Anse-Saint-Jean. L'autre bateau-mouche, le Cap Liberté, fera la navette entre L'Anse-Saint-Jean et Tadoussac.

« Tout ce qui se passait à Sainte-Rose-du-Nord, on n'a plus aucun accès et les enquêtes se font, précise M. Bergeron. On n'ira pas dans ce secteur-là. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine