Retour

Effondrement d’une passerelle à Sainte-Rose-du-Nord, les poursuites grimpent à 1,4 M$

Les réclamations en lien avec la chute d'une passerelle au quai de Sainte-Rose-du-Nord il y a deux ans ont nettement augmenté.

Elles totalisent maintenant 1 350 000 $. Dans les documents déposés en Cour supérieure et consultés par Radio-Canada, 14 demandeurs ont intenté des poursuites contre la municipalité de Sainte-Rose-du-Nord, la Corporation nautique de Sainte-Rose-du-Nord et l'entreprise Les Croisières du Fjord.

Le 7 septembre 2016, la plateforme et la passerelle d'accès qui relie le quai et les pontons flottants menant au bateau Fjord Saguenay II, se sont effondrées. Une douzaine de personnes ont été blessées.

Selon le Bureau de la sécurité des transports, la plateforme métallique s'est détachée en raison du mauvais état du quai en bois.

Deux autres victimes ont aussi signifié leur intention de réclamer des indemnisations.

Des séquelles

Parmi les plaignants, on retrouve deux touristes français, deux Ontariens et dix Québécois.

Plusieurs d'entre eux ont subi des fractures aux côtes, aux vertèbres, aux jambes et aux pieds.

Selon les documents, ils subissent toujours des séquelles physiques et psychologiques. Les montants des réclamations pourraient aussi être révisés à la hausse.

Audiences préliminaires

Plusieurs procédures ont été entamées dans ces poursuites au civil. Le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault, a été appelé à témoigner récemment lors d'audiences préliminaires à Québec. D'autres jours d'audiences préparatoires sont prévus en août.

Personne n’a voulu accorder d’entrevue.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards