Retour

Élection partielle : jour de scrutin dans Chicoutimi

Les électeurs de la circonscription de Chicoutimi sont appelés aux urnes pour choisir leur nouveau représentant à l'Assemblée nationale.

Un texte de Vicky Boutin

Au total, plus de 46 000 citoyens sont inscrits sur la liste électorale. À 17 h 30, le taux de participation était de 31,79 %, incluant le vote par anticipation.

Cette élection partielle est nécessaire en raison du départ de Stéphane Bédard. L'ex-député du Parti québécois a annoncé qu'il quittait ses fonctions au mois d'octobre après 17 ans de vie politique.

Pendant la campagne électorale, six candidats ont courtisé les électeurs, dont quatre femmes. 

Visites sur le terrain

Tous les candidats ont pu compter sur la visite de leur chef au cours des trente derniers jours, preuve que la circonscription est des plus convoitées. Le Parti québécois représente Chicoutimi depuis 1973, alors qu'était élu Marc-André Bédard, le père de Stéphane Bédard.

Le premier ministre Philippe Couillard est venu prêter main-forte à sa candidate à plusieurs reprises. Il en était à sa cinquième visite en fin de semaine. Certains ministres libéraux se sont aussi présentés sur le terrain, comme les ministres Gaétan Barrette et David Heurtel.

Les chefs François Legault et Pierre-Karl Péladeau ont aussi donné un coup de main à leur candidate, s'arrêtant à plusieurs occasions dans la circonscription pour rencontrer les électeurs. Le chef d'Option nationale et les trois élus de Québec solidaire se sont aussi prêtés au jeu.

La parole est maintenant aux électeurs. Lundi, les bureaux de vote sont ouverts de 9 h 30 à 20 h.

Plus d'articles

Commentaires