Retour

Élection partielle : les libéraux font leur bilan de campagne

Les candidats à l'élection partielle du 11 avril dans Chicoutimi mettent les bouchées doubles cette fin de semaine.

Le premier ministre Philippe Couillard était dans la circonscription pour appuyer une dernière fois Francyne T. Gobeil. Tous deux dressent un bilan positif de la campagne.

Le premier ministre admet toutefois que l'affaire Sam Hamad pourrait avoir des répercussions sur l'issue du scrutin. Il comprend que 60% des électeurs de la circonscription de Chicoutimi croient que son parti soit corrompu, comme le révèle le sondage de la firme Segma.

« Je comprends les gens après les informations qu'on a eues toute la semaine, mais regardez la réalité là, on a fait des changements aux pouvoirs du DGE, on a fait des changements sur les limites de donation, sur les limites de dépenses électorales. Dans mon propre parti, j'ai fait en sorte qu'on ne demande jamais à un député qui n'est pas ministre de récolter moins ou à l'inverse s'il est ministre de récolter plus. [...] Je pense qu'on a posé les gestes qu'il fallait poser et là il faut regarder le présent et l'avenir. »

Francyne T. Gobeil assure que le sondage ne l'ébranle pas. « Moi là si vous me connaissiez, vous diriez que je suis pas quelqu'un qui baisse les bras juste pour ça. Moi je vais travailler jusqu'à dimanche soir 9h. »

Manifestation

Pendant que les libéraux visitaient une ferme de Chicoutimi, au centre-ville, une soixantaine de personnes, dont la candidate caquiste, manifestaient contre le projet de registre des armes à feu.

« La majorité des gens ici sont contre le registre des armes et moi je suis leur voix et je serai leur vote si je suis élue le 11 avril au soir », a promis Hélène Girard.

Porte-à-porte

À quelques rues du centre-ville, le Parti québécois (PQ) cognait à ses dernières portes.

« Je vous dirais que le terrain nous montre qu'il y a une belle adhésion, une belle excitation par rapport à ma candidature. Ceci dit, le vrai test est lundi. Donc, on travaille jusqu'à la fin », soutient la candidate péquiste Mireille Jean.

Par ailleurs, des députés de Québec solidaire viendront dans Chicoutimi, dimanche, pour soutenir le candidat Pierre Dostie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine