Retour

Élections municipales à Roberval : un seul conseiller briguera un autre mandat

Le visage du conseil municipal de Roberval changera radicalement en novembre prochain. La presque totalité des conseillers, soit cinq sur six, tirent leur révérence. La cause principale : leurs relations très difficiles avec le maire Guy Larouche.

La majorité des élus de Roberval garderont un goût amer de leur mandat. Ton directif, manque de transparence, comportement solitaire et autoritaire, les qualificatifs pour décrire le style du maire Guy Larouche ne manquent pas.

« Il y a quand même eu plein de belles choses autour. Mais, écoutez, à un moment donné, il ne faut pas laisser sa santé non plus », estime le conseiller municipal, Réal Labrecque.

Un climat difficile qui a mené les conseillers à s'interroger sur la pertinence de leur présence à l’hôtel de ville. Tous ont failli quitter le navire en cours de mandat.

« On aurait démissionné tous en bloc. Durant la saison, à un moment donné, je n'avais pas d'intérêt, je me sentais tout seul. Mais avec les autres, on a eu quelques réunions ensemble et on se motivait. On a réussi à passer au travers de nos quatre ans », mentionne le conseiller municipal, Marcel Lachance.

Aujourd'hui, cinq des six conseillers ont choisi de ne pas se représenter aux élections de novembre. La plupart d'entre eux attribuent directement cette décision à leur mauvaise expérience.

Le maire de Roberval, Guy Larouche, qui sollicitera un deuxième mandat, défend son style de gestion, expliquant que plus de 2500 résolutions ont été adoptées à l'unanimité par le conseil.

« Quand on a des rencontres, on n’est pas nécessairement toujours d’accord. J’ai toujours respecté qu’il y ait des opinions qui soient divergentes. J’ai défendu mes points, c’est à eux à défendre les leurs. Puis que ceux qui sont pas faits pour aller en politique, bien allez y pas », conclut le maire Larouche.

Tous ces départs vont amener du sang neuf au conseil municipal de Roberval. Déjà, plusieurs candidats ont signifié leur intérêt pour occuper un siège de conseiller.

Plus d'articles

Commentaires