Les matchs des Marquis de Jonquière au Palais des sports attirent une foule importante chaque soir avec des gradins qui se remplissent pour voir l'équipe de la Ligue nord-américaine de hockey.

La direction des Marquis remarque que l’équipe suscite la curiosité. « Quelle sorte d’équipe ils ont? Qu’est-ce qui se passe? Ils sont bien dominants cette année et c’est pour ça qu’il y a une bonne réponse au guichet parce qu’on joue beaucoup le samedi, croit l’entraineur Richard Martel. Ici la foule est très forte le vendredi, mais par contre, les propriétaires m’ont dit que déjà l’an passé, on n’atteignait pas ce nombre de spectateurs là le samedi. »

Si certains partisans viennent pour voir les joueurs se disputer sur la glace, d’autres trouvent qu’au contraire, la qualité du jeu s’est améliorée.

« Le niaisage des bagarres et des conneries sur la glace, c’est pratiquement fini. On a du vrai beau hockey », souligne un spectateur.

Situation différente au Centre Georges-Vézina

Pendant ce temps dans l’arrondissement de Chicoutimi, le Centre Georges-Vézina se remplit à moins de 40 % de sa capacité lors des parties locales des Saguenéens.

« Ils ne gagnent pas tellement souvent, souligne une partisane qui constate une baisse de l’achalandage. Peut-être que si l’équipe était meilleure, il y aurait plus de monde. »

L’entraineur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, affirme pourtant que le phénomène est observé dans toute la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« Les matchs n’ont jamais été aussi rapides qu’ils le sont, c’est spectaculaire également, dit-il. Ce n’est définitivement pas côté robustesse. Je pense que l’économie a à voir partout en province, c’est évident. »

L’entraineur des Saguenéens s’attend par ailleurs à ce que l’assistance aux matchs augmente de façon considérable après la période des Fêtes, au moment où les équipes se montrent généralement plus compétitives pour se tailler une place dans les séries.

D'après le reportage de Méghann Dionne

Plus d'articles

Commentaires