Retour

Enquête sur le meurtre d'un policier retraité de la SQ à Saint-Hedwidge

La Sûreté du Québec (SQ) enquête maintenant sur une affaire de meurtre à la suite de la découverte du corps de Norbert Fortin, un policier à la retraite de la Sûreté du Québec âgé de 64 ans, à Sainte-Hedwidge, au sud de Roberval.

Son corps a été retrouvé par des proches dans sa résidence du rang huit dimanche avant-midi.

L'enquête a été confiée à l'Unité des crimes contre la personne. Des enquêteurs de Saguenay et de Québec ont été dépêchés sur les lieux.

La SQ n'exclut aucune piste dans son enquête. Parmi elles, l'ancien policier avait été acquitté en 1999 de séquestration et de menaces de causer la mort ou des lésions corporelles à l'endroit d'un jeune homme qui avait 21 ans à l'époque. Il avait été aussi acquitté de conduite avec les facultés affaiblies.

La SQ demande d'ailleurs l'aide du public pour toutes informations reliées à cette affaire.

« Des personnes qui auraient des choses à nous raconter. On va être installé dans le village à Saint-Hedwidge. On peut appeler aussi à la centrale d'information criminelle au 1-800-659-4264 », a indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Jean Tremblay.

Norbert Fortin a pris sa retraite de la SQ il y a une vingtaine d'années. Il a notamment œuvré au poste de Roberval.

L'homme vivait seul dans sa maison. Sa mort violente a causé une onde de choc dans la petite municipalité.

Selon le maire, Gilles Toulouse, le policier retraité avait une vie très tranquille.

« J'peux pas croire que quelqu'un qui aurait pu lui en vouloir. C'est peut-être un événement fortuit qui est arrivé, puis ça s'est développé dans le mauvais sens », a déclaré le maire Toulouse.

Aucun suspect n'a été identifié pour l'instant.

D'après les informations de Louis Martineau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine