Retour

Entente sur les nouveaux tarifs d’échange d’électricité entre Rio Tinto et Hydro-Québec

Le décret fixant les nouveaux tarifs d'échange d'électricité entre Rio Tinto et Hydro-Québec a été adopté par le gouvernement du Québec, le 2 décembre dernier. Le document a été publié le 30 décembre dans la Gazette officielle du Québec.

Un texte de Denis Lapierre

Selon le décret, les nouveaux tarifs fluctueront, entre autres, en fonction du prix de l'aluminium sur le marché international. Ainsi, au prix actuel de l'aluminium, le tarif d'électricité se situera sous le tarif L de grande puissance.

En contrepartie, Hydro-Québec achètera d'éventuels surplus d'électricité au même prix et selon les mêmes conditions.

La porte-parole de Rio Tinto, Xuan-Lan Vu, précise que le décret survient après plusieurs mois de discussions.

« C'est un traitement qui est équitable entre alumineries, donc on est satisfait de ce nouveau prix pour l'hydroélectricité, ajoute-t-elle. C'est un tarif qui va être calculé selon différents facteurs, dont le coût de l'aluminium, donc les variantes vont se faire en conséquence et c'est un prix énergétique qui sera plus bas que le tarif grande puissance. »

Les tarifs fixés par le décret sont rétroactifs au premier janvier 2015. Ils demeurent en vigueur jusqu'au 31 décembre 2020, à condition que la production d'aluminium à l'usine Arvida demeure égale ou supérieure à 116 000 tonnes métriques par année.

Le texte du décret ne fait pas mention de la question de l'achat de surplus d'électricité de Rio Tinto par Hydro-Québec en cas de conflit de travail. Pendant le lock-out de 2012 à l'usine Alma, Hydro-Québec a payé 148 millions de dollars à Rio Tinto pour racheter ses surplus d'électricité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine