Retour

Environnement Canada confirme le passage d'une tornade à Hébertville

La nature s'est déchaînée dimanche après-midi et a causé bien des dommages, notamment à Hébertville. Environnement Canada a d'ailleurs confirmé que les vents violents étaient le résultat d'une tornade.

L’agence fédérale continue son travail sur le terrain.

Marie-Ève Giguère indique que le phénomène météorologique s’est formé en quelques minutes et qu’il a pris de l’ampleur très rapidement.

« On avait eu des averses répandues. Ça s’est formé autour du lac Bouchette, explique-t-elle. Quand on a regardé le radar, on voyait la cellule, mais ça avait l’air d’une averse forte qui était là. Il n’y avait pas de foudre associée à ça et puis ça s’est développé rapidement. »

Il y a environ six tornades par année au Québec. Dans la région, la dernière s’était produite à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix en juillet 2016.

Beaucoup de dommages

La tempête a été brève, mais intense. Elle a laissé des traces importantes, notamment dans le secteur du mont Lac-Vert où une maison et un chalet ont été complètement détruits. Une dizaine d’autres résidences ont aussi été endommagées.

Au lendemain de la tornade, les résidents d’Hébertville étaient encore sous le choc. Certains ont à peine eu le temps de s’abriter.

« Ça siffle et ça tourne. Tout ce que j’avais à l’arrière est parti : mes meubles, toutes mes affaires », indique René Desrosiers.

Les vents ont été particulièrement destructeurs dans le rang Saint-André.

Arbres et poteaux électriques cassés

Les arbres cassés et déracinés se comptent par dizaines. Des poteaux électriques ont également été abîmés.

Rapidement après le passage de la tempête, des équipes d'Hydro-Québec, des pompiers et des policiers ont été déployés sur les lieux afin de dégager les routes et d'assurer la sécurité des gens touchés.

La mairesse d’Hébertville, Doris Lavoie, est allée constater les dégâts lundi matin.

« On est en contact avec la Sécurité civile. On sait qu'il y a des aides qui peuvent arriver de la Sécurité civile, des aides aussi psychologiques du CLSC. La Croix-Rouge était là hier. Ensuite, nous, on va regarder pour ramasser les débris pour que ça continue de fonctionner et que les gens aillent de l'avant malgré tout ce qu'ils ont pu perdre », a affirmé la mairesse.

De grandes corvées de nettoyage s'organisent déjà afin de dégager les terrains et les résidences sinistrées.

Plus d'articles

Commentaires