Les adolescents de 13 à 17 ans envoient en moyenne 3339 messages texte par mois, selon une étude menée auprès de 60 000 utilisateurs d'appareils mobiles. La statistique est frappante, mais montre bien que des jeunes rivés à leur écran de téléphone intelligent ou autre appareil mobile pendant les repas, en écoutant la télévision ou en faisant les devoirs ne représentent pas un phénomène isolé.

Un texte de Chantale Desbiens et Mélanie Patry

Les écrans se multiplient au point où leur gestion peut devenir un véritable casse-tête pour bien des familles.

Une éducatrice spécialisée d'Alma et mère de trois enfants, Michèle Bourdon, a rédigé un feuillet d'information pour aider les parents à encadrer l'utilisation que leurs adolescents font des appareils mobiles.

Le document intitulé Être parent version numérique aborde des aspects comme la sécurité, la cyberintimidation, la gestion de l'image ou le temps d'utilisation des appareils. On y apprend que 91 % des jeunes ont un téléphone mobile à 15 ans et que le temps moyen passé devant un écran est d'environ 20 heures par semaine.

Des adolescents rencontrés devant une polyvalente de l'arrondissement de Chicoutimi confirment d'ailleurs ces données.

Être parent version numérique a été développé avec le soutien du Centre intégré universitaire de santé et de services du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Michèle Bourdon invite d'abord les parents à faire l'évaluation de leur propre utilisation des appareils mobiles avant d'encadrer celle de leur famille.

Elle suggère ensuite d'imposer des limites, de réserver des périodes sans écran dédiées à la famille, de redéfinir la notion d'urgence, d'être présent sur la toile et de discuter régulièrement avec son enfant.

Le document peut être consulté sur Internet à l'adresse www.santesaglac.com. Il faut cliquer sur les onglets documentation, jeunesse et jeunes du secondaire pour le télécharger.

Des rencontres et des visites dans les écoles et les centres jeunesse de la région sont également prévues pour accompagner les jeunes et leurs parents.

Plus d'articles

Commentaires