Dès cet automne, le CO2 émis par l'usine de pâte kraft de Produit forestiers Résolu (PFR) de Saint-Félicien sera redistribué vers les Serres Toundra.

Pour ce faire, l’entreprise almatoise Alco TMI va construire des tours qui vont capturer le gaz émis par l’usine de PFR grâce à une enzyme.

Cette technologie développée par l’entreprise CO2 Solutions permettra de faire pousser des concombres.

« Le défi particulier, c'est qu'on travaille dans des styles de vaisseaux qui sont très méconnus présentement, je dirais même à l'échelle nationale et même internationalement. Le projet de CO2 est très particulier au niveau de sa technologie », explique Marc Lepage, le président-directeur général d’Alco TMI.

Grâce à ce procédé, PFR réduira ses émissions de gaz à effet de serre de 5000 tonnes par année, ce qui équivaut au retrait de 1000 voitures sur les routes.

Le contrat de 4 millions de dollars est un projet novateur pour Alco TMI.

« Premièrement, c'est régional, donc nous, la première usine d'ordre industriel installée au Québec va être ici à Saint-Félicien, tout près de chez nous. On avait un grand intérêt pour ça. Deuxièmement, c'est une nouvelle technologie qui va aussi dans le sens de l'énergie d'aujourd'hui, c'est-à-dire de diminuer de beaucoup les gaz à effet de serre. Ça rentre dans les valeurs de l'entreprise également », ajoute Marc Lepage.

Les travaux débuteront à Saint-Félicien d'ici la fin du mois.

Plus d'articles