Retour

Fin des interventions policières lors d’accidents mineurs : les assureurs sont rassurants

À partir du 28 mai, la police de Saguenay n'interviendra plus sur les accidents mineurs. La mesure vise les accidents et les délits de fuite sans blessé causant 2000 $ et moins de dommages.

Les automobilistes devront désormais remplir un constat à l’amiable pour procéder à la réclamation avec les compagnies d’assurance.

Qu’est-ce qui se produit avec votre assureur? La réponse avec Anne Morin du Bureau d’assurance du Canada.

Est-ce que la nouvelle pratique des policiers de Saguenay change quelque chose pour les compagnies d’assurance?

« Ça ne change absolument rien, contrairement à la perception que certains peuvent avoir. Vous savez, lorsqu’on a un petit accident automobile ou un accrochage, c’est l’assureur qui reçoit votre demande d’indemnité.

C’est l’assureur qui va également déterminer si vous êtes responsable ou non de l’accident et qui va vous indemniser en conséquence.

Donc, selon votre responsabilité et selon, évidemment, les protections que vous avez souscrites à votre contrat, que la police se déplace ou non, ça ne change rien dans le règlement de la réclamation. »

Est-ce qu’il y a plusieurs villes qui fonctionnent de cette façon?

« Oui. C’est certain que les services de police qui ont souvent des ressources limitées fonctionnent de cette façon.

Au niveau d’une réclamation d’assurance, ça ne fait pas de différence à une seule exception, c’est le cas du délit de fuite. Pour certains assureurs, il y a des programmes qui précisent que si vous avez un rapport d’accident à ce moment-là, ils ne vous chargeront pas la franchise, mais ce n’est pas nécessairement un programme qui s’applique à toutes les compagnies. »

Les gens devront donc remplir un constat à l’amiable. Comment ça fonctionne?

« Un constat à l’amiable, c’est l’équivalent du rapport que le service de police pouvait compléter. Il sert à une seule chose : consigner les circonstances de l’accident et identifier les deux conducteurs et leur véhicule.C’est strictement à ça que ça sert.

Contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser, quand on remplit un constat à l’amiable, on n’atteste pas sa responsabilité, on fait juste écrire sur papier les noms, les coordonnées et les adresses des personnes impliquées.

Il ne faut pas oublier qu’il y a le formulaire papier, mais, depuis un an, Québec et le regroupement des assureurs automobiles a lancé une application du constat à l’amiable sur l’appareil mobile. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine