Retour

Financement du service de police : Mashteuiatsh met en demeure Québec et Ottawa

Le conseil de bande de Mashteuiatsh a envoyé une mise en demeure de 1,6 million de dollars aux gouvernements du Québec et du Canada, vendredi, pour le financement de son corps policier.

Les élus réclament le remboursement de la dette accumulée pour maintenir le service de police. Le conseil de bande de Mashteuiatsh n’a pas l’intention de faire de sortie publique pour le moment. Les gouvernements ont 30 jours pour réagir à la mise en demeure.

Le ministre réagit

Interrogé à la sortie du Conseil des ministres mercredi, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a rappelé que des négociations sont en cours avec les nations autochtones pour le renouvellement du programme de financement des services policiers, qui arrive à échéance en 2018. Des améliorations devraient être apportées, selon le ministre.

On reconnaît que les moyens qui sont mis à disposition devront être revus. Il va falloir que les normes du programme soient revues.

Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique

Le ministre souhaite que les corps policiers autochtones aient la même qualité et la même efficacité que la Sûreté du Québec lorsque celle-ci dessert certaines communautés.

M. Coiteux rappelle aussi que Québec est déjà intervenu pour aider le conseil de bande de Mashteuiatsh notamment en mettant sur pied un programme de prévention jeunesse.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine