Retour

Fini les tatouages violents, les jupes courtes et les vêtements moulants pour les employés de Saguenay

Les employés de la Ville de Saguenay doivent se soumettre à un nouveau code vestimentaire depuis le début de l'été.

Ainsi, il est désormais interdit de porter :

  • des chandails montrant des images à caractère violent, sexiste, satanique ou raciste,
  • des sandales de plage,
  • des casquettes dans un bureau,
  • des vêtements plus courts que la mi-cuisse,
  • des pantalons courts,
  • des vêtements troués ou moulants,
  • des décolletés plongeants.

Tatouages visés

Le code vestimentaire de Saguenay inclut également l'interdiction de montrer des tatouages à caractère discriminatoire ou violent.

Quoi qu'il en soit, la politique de Saguenay fait réagir certains employés. « C'est quoi violent? Ce qui est violent pour toi ne l'est peut-être pas pour moi, souligne l'un d'eux. Une tête de mort, est-ce nécessairement violent? Il y en a que c'est vraiment beau, des tatouages. »

Le nouveau code vestimentaire vise autant les employés cols bleus et cols blancs que les policiers et les pompiers. Le directeur des communications de Saguenay, Jeannot Allard, précise qu'il a été adopté pour une question de professionnalisme et de bon sens.

Pour l'instant, aucun écart par rapport au code vestimentaire n'a été répertorié, mais les syndicats restent à l'affût et promettent de réagir si un avis disciplinaire est donné à un employé.

Plus d'articles

Commentaires