Les choristes qui maîtrisent le chant grégorien sont rares au Québec. Une quinzaine d'entre eux ont participé à une formation à Saguenay, cette fin de semaine, pour peaufiner leur technique.

Cet art qui remonte au quatrième siècle était utilisé pour soutenir des textes religieux en latin.

« La musique grégorienne est devenue la musique officielle de l'Église catholique du monde entier et c'est pourquoi dans les très grandes cathédrales du monde comme Notre-Dame-de-Paris, comme au Vatican, on chante encore le chant grégorien », explique le directeur de l'ensemble vocal Una Voce, Raymond Laforge.

La formation avait comme objectif principal de préserver ce chant qui résonne de moins en moins souvent dans les églises.

Plus d'articles