Retour

Foyer de groupe de Roberval : le syndicat dresse un bilan mitigé

Le syndicat qui représente les travailleurs du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean dresse un bilan mitigé des mesures mises en place pour compenser la fermeture du Foyer de groupe à Roberval l'an dernier.

Les enfants de 10 à 13 ans qui constituaient la clientèle du Foyer ne reçoivent plus les services adaptés à leurs besoins, selon le syndicat. L'organisation blâme les compressions budgétaires du gouvernement Couillard pour expliquer cette situation.

En septembre 2014, le Foyer de groupe à Roberval a rouvert ses portes pour devenir l'Intervalle. L'établissement allait accueillir des enfants âgés de 12 à 18 ans plutôt que de 10 à 13 ans. Nancy Poulin, la présidente du syndicat, explique que les jeunes appartenant à ce groupe ont d'abord été relogés dans des ressources intermédiaires qui ont fermé leurs portes par la suite. Ils ont finalement été placés dans des unités de réadaptation peu adaptées à leurs besoins, selon Mme Poulin.

« Il existe des unités de réadaptation pour les plus petits. Il en existe pour les plus grands, raconte Mme Poulin. Mais le groupe d'âge du centre a été laissé pour compte. Il se retrouve soit dans une ressource où il y a des plus petits ou des plus grands, mais ça ne répond pas à ses besoins. »

Point de vue divergent

Le Centre intégré de santé et de services sociaux dresse pour sa part un tout autre bilan. Le porte-parole, Jean-François Saint-Gelais, parle d'un bilan positif lorsqu'il regarde le travail effectué par l'Intervalle depuis un an.

Malgré ce point de vue positif, le syndicat reste sur ses gardes. Après l'analyse des placements de 2014, il affirme qu'il y avait suffisamment d'enfants de dix à 13 ans au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour conserver l'ancienne formule du Foyer de groupe, contrairement à ce que prétend le gouvernement.

D'après les informations de Dominique Rivard.

Plus d'articles

Commentaires