Retour

Francis Vallée est acquitté d'agression sexuelle

Le restaurateur Francis Vallée est acquitté des accusations d'agression sexuelle causant des lésions corporelles et de voies de fait.

Dans sa décision d'une vingtaine de pages, le juge Michel Boudreault a soulevé des contradictions dans le témoignage de la plaignante. Elle a notamment menti à une reprise.

Selon le juge, les photos soumises en preuve, lors du procès en octobre dernier, étaient insuffisantes pour condamner Francis Vallée hors de tout doute raisonnable.

L'avocat de la défense, Francis Boucher, se réjouit du jugement en soulignant qu'il a toujours douté de la crédibilité de la plaignante.

Les faits remontent au mois de mai 2013, à l'ancien restaurant Tout-à-Vallée de Roberval. Au terme d'une soirée bien arrosée, la plaignante soutenait que Francis Vallée l'avait blessée au visage après qu'elle eut refusé ses avances.

Quant à Francis Vallée, il ne garde aucun souvenir de cette soirée.

Coupable de méfait

Francis Vallée a toutefois plaidé coupable à une accusation de méfait public, reliée à l'accusation d'agression sexuelle pour laquelle il vient d'être aquitté.

Dans une déclaration volontaire, il a menti aux policiers dans le but de fausser les pistes à son sujet. 

Absolution conditionnelle

Le juge Michel Boudreault a accordé une absolution conditionnelle à Francis Vallée, estimant qu'il a fait une introspection, qu'il a admis avoir été irresponsable et qu'il se reprend aujourd'hui en main.

Selon le juge, Francis Vallée représente maintenant un actif pour la société. Il a effectué un retour aux études et souhaite lancer une entreprise d'importation. Il souhaite également réintégrer le milieu de la restauration.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine