Retour

Fuite d’eau majeure à Saguenay : retour à la normale imminent

Ils ont travaillé toute la nuit, mais les cols bleus sont parvenus à remplacer la conduite d'eau de 50 centimètres qui s'était fendue sur toute sa longueur, mercredi.

Les tests sont en cours et le service devrait être rétabli totalement d’ici la fin de l’avant-midi.

« Le tuyau était fendu sur une largeur de six pouces », a confirmé jeudi matin en entrevue le maire de Saguenay, Jean Tremblay. Une analyse est en cours afin de connaître la raison de ce bris, qui a forcé la Ville à décréter l’état d’urgence dans plusieurs quartiers de l’arrondissement de Chicoutimi.

« C’est un vrai mystère », estime le maire, qui croit qu’il pourrait s’agir d’un « coup de bélier », causé par un brusque changement de pression dans le tuyau qui ne devait pas être changé avant 2050, assure-t-il.

Il dénonce d’ailleurs les propos tenus mercredi, lors du débat des candidats à la mairie au cercle de presse, alors que trois candidats sur quatre ont laissé entendre que la fuite avait été causée par le mauvais état du réseau d’aqueduc.

« Ils disent n’importe quoi, ils sont en campagne électorale », clame le maire, qui assure que les infrastructures municipales sont en très bon état.

Le conseiller Marc Pettersen dénonce le manque de prévoyance

Les explications du maire Jean Tremblay ne satisfont pas le conseiller indépendant Marc Pettersen.

Dans un commentaire publié sur sa page Facebook, il dénonce le fait que la Ville n’ait pas eu à sa disposition une pièce majeure pour effectuer la réparation, devant attendre une livraison en provenance de Victoriaville.

Marc Pettersen estime que « la Ville doit avoir en stock des équipements et morceaux nécessaires aux réparations de nos conduites principales si stratégiques », écrit-il, précisant avoir travaillé dans le domaine de l’excavation pendant 15 ans.

La gestion des infrastructures municipales a aussi été un des sujets discutés mercredi lors du premier débat opposant les candidats à la mairie de Saguenay.

Le candidat indépendant Jean-Pierre Blackburn avait d’ailleurs rappelé que le réseau d’aqueduc laissait fuir près de 30 % avant consommation, ce qui l'avait mené à envisager la pose de compteurs d'eau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine