Retour

Gestion de l’offre : les agriculteurs interpellent le gouvernement Trudeau

Les producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean réclament des gestes concrets du gouvernement fédéral dans le dossier du lait diafiltré.

Ils ont tenu un point de presse, vendredi, pour dénoncer les lacunes entourant la gestion des frontières.

Les normes canadiennes sur la composition des fromages prévoient une limite à l'ajout d'ingrédients laitiers qui ne proviennent pas directement du lait. Le lait diafiltré est classé comme ingrédient laitier par l'Agence des services frontaliers et exemptés de tarifs.

Quand il entre au Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments le considère comme du lait, ce qui permet aux transformateurs laitiers de contourner les normes établies.

Selon les producteurs de lait, la réglementation engendre des pertes de revenu importantes pour les agriculteurs et menace des fermes laitières. Le président du Syndicat des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Daniel Côté, réclame un meilleur contrôle des frontières.

« S'ils ne sont pas capables de s'en occuper, on a des organismes de contrôle de tout ce qui rentre au Canada, dit-il. S'ils ne sont pas capables de faire la job de douanier, nos organismes sont capables de faire la job. »

Les producteurs de lait promettent de profiter du caucus du Parti libéral du Canada la semaine prochaine, à Saguenay, pour faire entendre leur message.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine