Retour

Grand Défi Pierre Lavoie : derniers préparatifs avant le départ

Les participants au 1000 km du Grand Défi Pierre Lavoie font leurs derniers préparatifs avant le coup d'envoi qui sera donné à 18 h 30, jeudi, au quai des bateaux de croisières de l'arrondissement de La Baie.

Un texte de Chantale Desbiens

Les équipes sont attendues d'ici midi au Théâtre du palais municipal. Les participants assisteront à une rencontre de plus d'une heure pour obtenir les dernières instructions.

Le chef des encadreurs du 1000 km, Éric Larouche, avoue que la première étape, sur la route 381, et particulièrement la côte du lac Ha! Ha!, représente un défi pour l'organisation.

« D'arriver dans une côte comme celle-là, on ne sait pas comment on va être en mesure d'interpréter ça, dit-il. Une chose est sûre, c'est qu'on pense que les cyclistes vont s'être mis dans les bonnes étapes. On pense que les cyclistes qui vont faire cette étape-là vont être des cyclistes aguerris, des gens qui sont assez expérimentés et qui ont la force nécessaire pour être en mesure de réaliser ce défi-là. »

Les pointes de vitesse de 100 kilomètres qui peuvent être atteintes en descente constituent également un risque avec un peloton de quelque 200 cyclistes.

« C'est clair qu'on ne lâchera pas le peloton en descente tout le long, indique Éric Larouche. C'est déjà assuré qu'on va être sur le freinage dans les descentes pour un souci de sécurité évidemment. Il y en a qui vont plus vite que d'autres en descente. Il ne faudrait pas qu'on se ramasse avec un genre de capharnaüm de descente où tout le monde se met à se dépasser. Ce ne serait pas sécuritaire. »

Un premier défi pour Philippe Laprise

L'humoriste originaire du Saguenay Philippe Laprise participe pour la première fois au Grand Défi Pierre Lavoie. Il a perdu 62 livres en s'entraînant pour l'épreuve du 1000 km. Il raconte que son objectif était surtout d'améliorer sa forme physique.

« J'ai décidé de me reprendre en main. Pierre Lavoie est arrivé dans ma vie un peu par la bande, par ma gang de l'équipe Let's go du Saguenay et j'ai fait : "Câline, ils font le Grand Défi, c'est le fun". Tranquillement pas vite, j'ai fait du vélo, je me suis aperçu que c'est agréable, c'est le fun, malgré le fait que tu es assis sur un banc qui fait excessivement mal, et de fil en aiguille c'est pour être en forme, pour passer plus de temps avec mes enfants », explique-t-il.

La première étape conduira pour la première fois les participants au Grand Défi Pierre Lavoie dans la région de Charlevoix.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine