Retour

Graves accusations pour de présumés trafiquants de drogue à Alma

Cinq individus d'Alma font face à des accusations de trafic de drogue et de gangstérisme à la suite d'une frappe policière de la Sûreté du Québec.

Il s'agit de Jonathan Champagne, David Munger-Desbiens, Tania Tremblay ainsi que les frères Éric et Marc-André Lemieux. Ces deux derniers individus sont les présumées têtes dirigeantes du réseau.

Dix autres personnes arrêtées dans la province lors de la même opération sont accusées ou seront accusées de trafic de stupéfiants et de complot pour trafic. Ils sont originaires de Saint-Ambroise, de Saguenay et de Québec. Ils ont comparu mercredi ou comparaîtront sous peu. Les suspects ont entre 24 et 40 ans. Un seul individu manquait à l'appel.

Cette frappe visait à démanteler un réseau de trafiquants qui avait des ramifications dans la région, mais aussi à Québec et Montréal. Quatre perquisitions ont été menées à Alma et deux à Québec.

Les policiers ont saisi une importante quantité de drogue, dont du cannabis, des métamphétamines, du GHB et du fentanyl :

  • Près de 2800 g de cannabis;
  • Plus de 40 000 comprimés de métamphétamine ;
  • 25 g de poudre de métamphétamine ;
  • Plus de 16 500 $ en argent comptant ;
  • 4000 $ de fausse monnaie en argent américain ;
  • Une liste de comptabilité de 26 970 $.

L'enquête a été entreprise en 2015, à la conclusion du projet Monder. Le réseau de trafiquants opérait dans le secteur d'Alma et des environs.

D'après les informations de Véronique Dubé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine