Plusieurs commerçants de l'arrondissement de La Baie déplorent les investissements massifs et les efforts faits par la Ville de Saguenay pour animer le village portuaire au détriment du secteur Grande-Baie.

Au restaurant La Normande, la salle à manger était déserte samedi midi. Depuis deux ans, le commerce de Steeve Lévesque tourne au ralenti. Selon lui, la Ville mise exclusivement sur le village portuaire pour dynamiser l'arrondissement de La Baie.

« Ils ont fait l'Agora, c'est super beau. Les bâtisses, c'est de toute beauté, mais nous ici, dans les autres secteurs, on nous oublie, soutient-il. On n'a pas d'activités. Ils auraient pu nous laisser les activités qu'il y avait à la Pyramide. Les soirs d'activités au moins, il y a des gens qui venaient manger. »

À quelques pas du restaurant, les allées et la terrasse de l'Île du quilleur sont bien calmes. Le propriétaire, Sylvain Brisson, a lui aussi noté une baisse d'achalandage dans son commerce.

Il estime avoir perdu entre 15 000 $ et 20 000 $ depuis la disparition des spectacles à la Pyramide des Ha! Ha!

« Si les spectacles sont pour rester au quai d'escale, comme on peut voir, c'est ce qui va se passer, il faut vraiment trouver une façon de dynamiser la Pyramide, le coin. On ne veut pas que ça devienne un éléphant blanc, qu'il ne se passe rien. Tant qu'à ça, on est aussi bien de la mettre à terre, ça ne donne rien de la garder », mentionne Sylvain Brisson.

Plusieurs craignent la dévitalisation du secteur et certains commerçants comptent prendre le taureau par les cornes en septembre.

« On aimerait former un comité du secteur Grande-Baie et même Port-Alfred et essayer de voir ce qu'on peut faire au niveau de la Pyramide et pour créer un peu d'activité dans le secteur », explique Steeve Lévesque.

Les conseillers municipaux des secteurs concernés n'ont pas rendu les appels de Radio-Canada.

Plus d'articles

Commentaires