Retour

Il y a 10 ans, un feu détruisait l’école secondaire Kénogami

Il y a 10 ans jour pour jour, un incendie spectaculaire ravageait l'école secondaire Kénogami.

Un texte de Mireille Chayer

Cet été-là, des travaux majeurs de rénovation de 5,5 millions de dollars étaient en cours. Un soudeur qui effectuait des réparations avait accidentellement coupé un tuyau du système de ventilation, ce qui avait allumé les flammes.

Le feu s’était rapidement propagé dans les conduits et avait atteint le toit de l’édifice. Les pompiers avaient sonné l’alarme générale et même les sapeurs en congé avaient été appelés au travail pour éteindre le brasier. Ils étaient des dizaines à combattre les flammes et avaient réussi à limiter les dégâts à la partie la plus ancienne de l’établissement.

Une impressionnante colonne de fumée noire était visible à des kilomètres à la ronde et sept résidences situées à proximité avaient dû être évacuées par mesure de précaution.

Heureusement, même si quelques personnes se trouvaient à l’intérieur de l’école au moment des faits, personne n’avait été blessé et les dommages, quoique très importants, n’avaient été que matériels.

Casse-tête administratif

Le feu avait laissé derrière lui tout un casse-tête pour la direction de la Commission scolaire de La Jonquière.

En effet, il fallait trouver un moyen de permettre aux 1300 élèves de reprendre les cours à l’automne, malgré les dommages considérables causés à l’établissement.

Il avait été décidé à la mi-juillet d’implanter un double horaire à la polyvalente d’Arvida. Ainsi, les jeunes des deux écoles assistaient à leurs cours soit le matin, soit l’après-midi, et ce, pendant toute l’année scolaire 2008-2009.

L'école secondaire Kénogami avait pu rouvrir ses portes pour la rentrée 2009, après avoir été rénovée de fond en combles.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine