Retour

Il y a 45 ans, Saint-Jean-Vianney sombrait dans un glissement de terrain

Il y a 45 ans, le 4 mai 1971, une tragédie touchait le village de Saint-Jean-Vianney. 31 personnes trouvaient la mort dans un terrible glissement de terrain.

Un texte de Vicky Boutin

La terre s'est mise à bouger vers 22 h 50, provoquant un bruit assourdissant. Les citoyens sont sortis en trombe de leur maison pour constater qu'une partie du village était littéralement en train de s'effondrer. Une quarantaine de maisons ont été engouffrées au cœur d'un gigantesque trou de boue.

Des centaines de résidents ont soudainement été jetés à la rue. Des voitures, des ponts, des routes, et autres structures ont été emportées par ce mouvement de sol dévastateur.

Saint-Jean-Vianney a par la suite été déserté, gardant comme cicatrice quelques vestiges et cet immense trou de boue.

Soir de commémoration

Ce soir, d'anciens résidents du village vont commémorer le 45e anniversaire de la tragédie. 

Deux amis d'enfance, Bruno Simard et Jocelyn Boucher, eux, se souviennent à travers des chansons. Ils ont enregistré un album, Devoir de mémoire, où se retrouvent des compositions qui parlent de leur adolescence dans ce petit village. L'expérience a pris des allures de thérapie.

Ils lanceront leur album mercredi soir, lors d'un spectacle dans le secteur de Shipshaw. Les deux amis souhaitent que leurs chansons permettent à l'histoire de Saint-Jean-Vianney de survivre dans la mémoire collective.

Plus d'articles

Commentaires